Spiritueux jack-daniels-single-barrel-collection-tennessee-whiskey-COLLECTION_CLOSEUP

Published on novembre 6th, 2017 | by Thibaut Octave

0

Jack Daniel’s Single Barrel Collection, le Tennessee Whiskey en a encore sous le pied

Ça fait bien longtemps que je n’avais pas écrit ici pour cause de travail et donc de manque de temps. C’est bon signe et cela veut dire que mon activité de photographe fonctionne bien. D’ailleurs si vous souhaitez voir mon travail cliquez sur le lien de mon site et celui de mon compte Instagram. Mais revenons à ce qui nous intéresse aujourd’hui : Jack Daniel’s. Le plus Américain des whiskey sort deux nouvelles créations : un Single Barrel Rye et un Single Barrel « Barrel Proof ». Ces deux créations viennent s’ajouter au Single Barrel Select que les amateurs connaissent déjà.

jack-daniels-single-barrel-collection-tennessee-whiskey-LOGO

C’est vrai qu’avec Jack on est loin de la subtilité de certains whisky écossais. Le célèbre N°7 est franc, a une belle attaque en bouche, mais ne va pas se mentir ce n’est pas un grand whisky. Une valeur sûre oui, un grand whisky non. Mais comme on dit : « better done than perfect« . Et quand on existe depuis 150 ans comme Jack Daniel’s c’est que l’on doit faire quelques petites choses correctement.

Cette nouvelle collection se pose comme une petite bombe dans l’univers de la marque : Jack Daniel’s a poussé sa recherche de l’excellence un peu plus loin. Flop ou réussite ?

jack-daniels-single-barrel-collection-tennessee-whiskey- COLLECTION

C’est son Maître Distillateur, Jeff Arnett, qui s’y est collé. Son rôle s’apparente à celui d’un artisan parfumeur, à l’affût des essences les plus rares et de la combinaison parfaite. Pour ces créations, il s’appuie sur une alchimie très délicate qui marie expérience et intuition. Les critères de sélection des produits qu’il applique font la signature aromatique boisée si particulière de cette collection.

La collection Single Barrel de Jack Daniel’s repose en premier lieu sur un travail de sélection des eaux-de-vie. C’est en moyenne 1 fût sur 100 qui parvient à se hisser à la hauteur de l’exigence du Maître Distillateur. Un fût d’exception qui aura développé au fil des ans des notes de tête, de cœur et de fond parfaitement équilibrées. Rondeur du maïs, reflets épicés du seigle, moelleux de l’orge maltée : la palette doit toucher les sens du Maître, seul apte à juger la qualité des accords.

Les fûts destinés à Single Barrel sont vieillis dans les étages les plus élevés du chai, là où les écarts de température sont les plus marqués et entraînent des échanges intenses entre le whiskey et le bois. Cet emplacement ne doit rien au hasard, bien au contraire : il favorise les échanges entre les eaux-de-vie et les fûts neufs de chêne américain pour développer au fil du temps un caractère robuste.

Puis vient le temps pour le Maître Distillateur d’effectuer sa sélection. Pour finir, pas d’assemblage : l’accord est déjà présent dans le fût, naturellement. Le whiskey est simplement mis en bouteille après une simple réduction à l’eau pour atteindre 45°. Chaque précieux flacon est soigneusement étiqueté à la main, marqué du numéro du fût unique d’origine et de sa date de mise en bouteille à Lynchburg, Tennessee.

Soyons un peu technique désormais et décortiquons ces trois whiskeys histoire de voir ce qu’il se cache à l’intérieur et si on aime. Commençons par l’original :

JACK DANIEL'S_SINGLE BARREL SELECT

Single Barrel Select : le premier né de la collection est évidemment le plus connu et une valeur sûre pour ceux qui aiment Jack mais qui recherchent plus de subtilité que dans l’iconique N°7.

jack-daniels-single-barrel-collection-tennessee-whiskey-SelectSon élaboration commence par une filtration en goutte à goutte sur une couche de trois mètres de charbon de bois d’érable avant d’être placé en maturation dans des fûts neufs de chêne blanc américain. Le Maître Distillateur sélectionne les fûts les plus prometteurs, qui présentent déjà une saveur unique et un goût plus prononcé, puis les place sur le « perchoir des anges » afin que les échanges avec le bois soient les plus riches possibles. Une fois prêt et sans aucun assemblage, le whiskey est mis en bouteille à la main et marqué du sceau de ses origines, à savoir son fût de naissance et sa date de mise en bouteille à la distillerie de Lynchburg.

JACK DANIEL'S_SINGLE BARREL RYE

La nouvelle recrue, le Single Barrel Rye : un whiskey au seigle au fort bouquet aromatique. Comme les autres Tennesse Whiskeys il est vieilli en fûts neufs de chêne blanc américain, toastés et sans additif hormis une eau pure.

jack-daniels-single-barrel-collection-tennessee-whiskey-RYE

Tout d’abord, pour être considéré comme un « rye », le whiskey doit répondre aux exigences suivantes : contenir au minimum 51% de seigle et être distillé en Amérique. Single Barrel Rye se distingue des autres « rye »par un mode d’élaboration spécifique et notamment le « charcoal mellowing » qui l’imprègne des arômes typiques et de la signature Jack Daniel’s. Il est bon mais si l’on est habitué à l’orge malté le rye peut ne pas convenir. Personnellement, mon palais n’est pas fait pour ces whiskeys.

JACK DANIEL'S_SINGLE BARREL BARREL PROOF

Pour finir, parlons de celui qui est le plus puissant des trois : le Single Barrel « Barrel Proof », le Jack brut de fût.

jack-daniels-single-barrel-collection-tennessee-whiskey-BARREL_PROOF

Il est tiré et embouteillé directement du fût sans autre intervention. Du fût unique choisi parmi cent autres jusqu’à la mise en bouteille, rien n’est retiré, rien n’est ajouté. Très naturellement, le degré d’alcool va diminuer par évaporation et former ce que l’on appelle la part des anges. Au Maître Distillateur de sélectionner avec soin le fût parfait, celui qui saura se distinguer par son « nez » et sa profondeur aromatique. La dernière expression signée Jack Daniel’s Single Barrel est élaborée en petites quantités pour ravir les puristes.

—-

Lequel est mon préféré ? Le Barrel Proof. Ce brut de fût a du caractère et une personnalité surprenante pour un Jack. Il va plus loin que les autres gustativement parlant et but correctement (pas comme un assoiffé : en prenant son temps et en le savourant) on découvre une belle subtilité qui se cache derrière sa puissance (64,5% ce n’est pas pour tout le monde). J’aime beaucoup son côté crémeux qui tapisse le palais et les épices qui jouent avec les papilles. Elles viennent définitivement mettre un coup de boost au whiskey sans nous brûler. De plus, les notes de sucre brun et de vanille ne sont pas absentes et donnent un bel équilibre au whiskey.

Selon moi cette collection est une réussite pour Jack Daniel’s. Les amateurs seront ravis et ceux qui souhaitent découvrir de nouveaux produits auront droit à une jolie surprise.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Tags: , , ,


About the Author

Le beau ce sont les marques. La bête, c'est moi. 30 ans. Je travaille dans la comm' digitale. J'aime la bonne musique, le luxe, les cigares et les jolies montres. J'ai été cadreur/monteur dans une autre vie. Les belles images et les jolies histoires sont ma passion.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Catégories

  • Contact

    Vous pouvez me contacter à cette adresse : contact@lebeauetlabete.fr