Lifestyle

Published on mai 30th, 2018 | by Thibaut Octave

0

The Crystal Ship : le festival d’art contemporain et de street art incontournable d’Ostende

Que se cache-t-il derrière The Crystal Ship Festival ? Avec un nom pareil on s’attend à quelque chose de surprenant comme l’a été la chanson de The Doors à son époque. The Crystal Ship Festival est un festival de street art qui se tient à Ostende en Belgique depuis 3 ans. Depuis sa première édition il est une référence en la matière et les artistes du monde entier viennent apporter leur savoir-faire aux murs de la ville balnéraire. Découverte de The Crystal Ship : le festival d’art contemporain et de street art incontournable d’Ostende.

Projet d’artisanat artistique frappa de Stefaan De Croock

Oeuvre de l’artiste Stefaan De Croock pour The Crystal Ship

Pour comprendre l’importance du festival et de l’art dans la ville d’Ostende il faut remonter à il y a une quinzaine d’années. À cette époque la ville connaissait une période où la criminalité et la pauvreté étaient assez élevées. En réponse à ces problèmes, le maire de la ville (d’obédience plutôt à la droite du spectre politique) avait une solution : là où il y a de la criminalité, il faut mettre de l’ordre.

Oeuvre sur la plage d'Ostende

Oeuvre des artistes iraniens Icy & Sot

Les visages des personnages représentés sont inspirés par des proches de l'artiste

Oeuvre de l’artiste Belge Jaune. Il y a plus de 120 oeuvres de ce type disséminées partout dans Ostende

Si on peut comprendre ce type de raisonnement (après tout pourquoi pas) il s’avère que les effets n’étaient pas vraiment là et que rien ne s’arrangeait. Aux municipales suivantes, les habitant.es d’Ostende ont décidé de changer leur fusil d’épaule et de faire confiance à un maire (plutôt à gauche) qui avait un autre projet pour la ville et une autre façon de voir les choses quand il s’agissait de criminalité.

Il travaille beaucoup sur des formes géométriques dans un style abstrait

Oeuvre de l’artiste français Nelio pour The Crystal Ship

The Outings Project est un project d'art de participation globale

Oeuvre de l’artiste Julien de Casabianca pour The Outings Project

En effet, là où la pauvreté de certains habitant.es résultaient en un ras-le-bol donc à de la violence ou autre, il a décidé de rajouter de la culture (entre autres mesures) et d’offrir aux Ostendais.es des activités culturelles qui allaient leur permettre de se changer les idées, mais aussi créer des emplois, diversifier les secteurs d’activités, rendre son attractivité à la ville et donc faire en sorte que les habitant.es se sentent mieux dans leurs ville, se la réapproprient et en soient fier.es.

Roa expose partout dans le monde

Oeuvre de l’artiste belge Roa pour The Crystal Ship. Il travaille sur l’hyperréalisme

Roa expose partout dans le monde

Oeuvre de l’artiste belge Roa pour The Crystal Ship. Il travaille sur l’hyperréalisme

Roa expose partout dans le monde

Oeuvre de l’artiste belge Roa pour The Crystal Ship. Il travaille sur l’hyperréalisme

L’art s’est donc taillée une belle place à Ostende et il y a 3 ans a accueilli le festival de street art The Crystal Ship, qui fait aujourd’hui figure de référence dans le milieu, est arrivé et à rhabiller la ville. Comment ça rhabiller ? Les murs de la ville sont désormais couverts d’oeuvres d’art géantes qui sont le fruit du travail d’artistes venus des 4 coins du monde, tous plus talentueux les uns que les autres.

Les créations de Dourone sont toujours très colorées et figuratives

Oeuvre de l’artiste espagnol Dourone. Dans son travail il montre des valeurs de liberté, respect et diversité

The Crystal Ship est donc un festival d’art contemporain spécialisé dans le domaine public. Tous les ans, ce sont plus de 25 installations, sculptures et peintures qui prennent place dans la ville.

Bjørn Van Poucke a aussi fondé Street Art Belgium

Portrait de Bjørn Van Poucke, fondateur et curateur de The Crystal Ship

J’ai pu m’entretenir longuement avec Bjørn Van Poucke, le fondateur et curateur du festival, au cours d’une balade dans les rues d’Ostende à la découverte des oeuvres. Bjørn a aujourd’hui 37 ans et a baigné dans l’art toute sa vie. C’était une échappatoire à une enfance difficile et l’art lui a servi de catalyseur pour ses émotions, de thérapie aussi. Mais lui n’est pas artiste. L’art il le vivait, et le vit encore, au travers le travail des autres. Il sait reconnaître ce qui est bien et pourquoi. Il explique, met en relation, développe. C’est un homme discret, un peu timide, et qui ne parle pas pour ne rien dire. On sent qu’il pèse ses mots.

Pancho Pixel travaille très vite et de manière très détaillée

Oeuvre de l’artiste Pancho Pixel. Il s’inspire beaucoup de relations entre les machines et les humains

Il aime créer des scènes un peu absurdes et drôles

Une des oeuvres de l’artiste belge Jaune dans Ostende

Avec The Crystal Ship, Bjørn souhaite amener la pérénité de l’art urbain dans la vie des gens. À Ostende les oeuvres sont là pour rester, ce qui attire tous les ans de très nombreux visiteurs qui viennent tout spécialement pour les découvrir. On se prend au jeu et on les cherche dans la rue, sur la plage, un peu partout. Elle sont indiquées sur une carte spécialement créée pour l’occasion par le festival et l’office du tourisme. Pour Bjørn cette accessibilité à l’art est primordial.

Représentation du chanteur de rock Arno, de Soul Marvin Gaye, Johannes Verschaeve et Lucy Loes

Oeuvre des artistes PEC & Jucte sur le mur de l’hôtel de ville d’Ostende

Au travers de ses personnages Isaac Cordales émet une critique de notre société

Oeuvre de l’artiste espagnol Isaac Cordales. Il place ses petites figurines dans des endroits insolites et improbables

C’est une des raisons qui font qu’Ostende a changé ces dernières années. L’art apporte une autre fenêtre sur le monde et quand il est partout sur les murs de la ville, cela oblige à se poser des questions, à se demander pourquoi on aime ou pas, ce qu’un artiste a voulu dire, ce que l’on ressent. Cette proximité est un élément essentiel du dialogue entre une cité et ses habitant.es.

Alexis Diaz peint par petits coups de pinceaux ce qui donne un style très détaillé

Oeuvre de l’artiste portoricain Alexis Diaz pour The Crystal Ship

Alexis Diaz peint par petits coups de pinceaux ce qui donne un style très détaillé

Oeuvre de l’artiste portoricain Alexis Diaz pour The Crystal Ship

Alexis Diaz peint par petits coups de pinceaux ce qui donne un style très détaillé

Oeuvre de l’artiste portoricain Alexis Diaz pour The Crystal Ship

Si cet exposition d’art est gratuite pour les personnes qui vivent et viennent à Ostende, il n’en est en revanche rien pour les artistes qui sont tous et toutes payé.es pour leur travail. En tant que photographe c’est évidemment une chose à laquelle je suis très sensible. Quand on travaille dans le domaine de l’art on est souvent confronté à des personnes pensant que parce que notre métier est notre passion nous devrions travailler gratuitement (ces gens sont sûrement les mêmes qui paient leur loyer et biens de consommation en visibilité ou cacahuètes). Dans une interview donnée en 2017, Bjørn disait :  » Nous sommes très forts pour dépenser de l’argent dans des produits manufacturés, mais quand vient le moment de dépenser pour l’art, il semblerait qu’il y ait une supposition commune visant à penser que les artistes devraient travailler gratuitement ».

Tout est dit. Amen brother.

Cette oeuvre est particulière car ces deux personnes sont des habitants d'Ostende

Oeuvre de l’artiste londonien Ben Slow qui est connu pour ses portraits réalistes en noir et blanc

Le "Nat has herpes" est une blague du groupe d'amis de l'artiste

Une autre oeuvre de l’artiste belge Jaune

Quand on se promène avec Bjørn dans les rues à la découverte des oeuvres on est amené à découvrir des petits ou grands chefs d’oeuvres. On s’amuse à écouter les conversations des gens et leurs affirmations sur ce que tel.le ou tel.le artiste a voulu dire.

Gaia est une artiste qui fait de nombreuses références sociales et politiques

Oeuvre de l’artiste new yorkaise Gaia. Elle représente les drames de la crise des migrants

Bjørn connaît les artistes et les messages qu’ils et elles veulent faire passer, mais il laisse les personnes interpréter. C’est important car c’est de l’art et l’art nous fait ressentir, nous fait nous sentir vivant. On change de point de vue, on adopte celui de notre voisin.e, on se laisse convaincre ou non, on argumente, on échange, on s’émerveille, on aime ou on déteste. Bref, on a une opinion.

Bosoletti ne faisait pas ce qtype d'oeuvres auparavant et se concentre désormais là-dessus

Oeuvre de l’artiste argentin Bosoletti. C’est une oeuvre en positif qu’il faut nous-mêmes transformer en négatif pour la voir

Bosoletti ne faisait pas ce qtype d'oeuvres auparavant et se concentre désormais là-dessus

Oeuvre de l’artiste argentin Bosoletti. C’est une oeuvre en positif qu’il faut nous-mêmes transformer en négatif pour la voir

Au travers de plus de 75 oeuvres magistrales et plus de 150 plus petites on voyage avec ces artistes, on se les approprie et on découvre Ostende de manière ludique. The Crystal Ship permet de se promener en s’amusant ; on regarde partout pour dénicher l’oeuvre qu’on aurait raté la première fois qu’on est passé. La ville devient un terrain de jeu grâce au festival.

Crédits photos © Thibaut Octave

Il s'agit d'art anamorphique

Oeuvre de l’artiste argentin Elian. C’est une oeuvre géométrique et abstraite que l’on selon un seul point de vue

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author

Le beau ce sont les marques. La bête, c'est moi. 30 ans. Je travaille dans la comm' digitale. J'aime la bonne musique, le luxe, les cigares et les jolies montres. J'ai été cadreur/monteur dans une autre vie. Les belles images et les jolies histoires sont ma passion.



Back to Top ↑
  • Catégories

  • Contact

    Vous pouvez me contacter à cette adresse : contact@lebeauetlabete.fr