Quels sont les dangers et les contre-indications de l’Aloe Vera ?

par adm
0 commentaire
Aloe Vera : dangers sur la peau, à l’ingestion et contre-indications

L’Aloe Vera est l’une des plantes les plus riches au monde en nutriment, raison pour laquelle il est utilisé dans de nombreux soins. Toutefois, son utilisation n’est pas sans risques pour le bien-être de celui qui l’utilise. C’est pourquoi, dans cet article, nous avons relevé les dangers liés à l’utilisation de cette plante ainsi que ces contre-indications.

Aloe Vera : une plante très en vogue pour ses nombreuses vertus

L’Aloe Vera, encore appelé Aloe Barbedes, est une plante utilisée depuis des millénaires pour ses vertus thérapeutiques. Il est utilisé dans l’univers cosmétique pour la fabrication de produits de beauté pour ses propriétés hydratantes, nourrissantes et les nombreux soins capillaires qu’il procure.

Les propriétés de l’Aloe Vera viennent de sa riche composition en nutriments, vitamines, minéraux, enzymes anti-inflammatoires et polysaccharides antioxydants. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on la retrouve comme ingrédient au sein de plusieurs compléments alimentaires tels que les yaourts, les desserts, etc.

Toutefois, il faut comprendre que l’utilisation de l’Aloe Vera n’est pas sans risque, notamment le gel extrait de la plante.

Quels sont les dangers de l’application cutanée de l’Aloe Vera ?

Des études ont permis de relever plusieurs troubles liés à l’utilisation de l’Aloe Vera sur la peau. Il s’agit entre autres de :

  • Dermatites allergiques ;
  • Démangeaisons ;
  • Sensation de brûlure.

Ces réactions cutanées qui peuvent apparaître à la suite de l’emploi de la plante sont quand même rares et à des degrés variés. Mais heureusement, ils sont réversibles. Certaines études ont par contre rapproché davantage ces réactions cutanées aux conservateurs que renferment les produits plutôt qu’au gel lui-même.

Par ailleurs, une autre étude menée sur des souris traitées avec des produits renfermant des extraits de l’Aloe Vera et soumises à la lumière solaire a permis de montrer une activité carcinogène. Les scientifiques sont parvenus à la conclusion que c’est l’aloe-émodine qui est responsable de cette activité.

Pour éviter les risques de photocarcinogénèse, il est recommandé de privilégier l’utilisation de produits dermo-cosmétiques en lieu et place d’extrait de la plante. Certaines précautions doivent aussi être prises comme éviter le contact du gel avec les parties sensibles du corps tel que les yeux.

Quels sont les dangers liés à l’ingestion du gel de l’Aloe Vera ?

Tout comme l’application cutanée, l’ingestion du gel de l’Aloe Vera présente aussi ses dangers. L’hépatotoxicité est ici l’effet indésirable le plus lié à la consommation de cette plante par voie orale.

C’est en 2005 en Allemagne que le tout premier cas d’hépatite aiguë aurait été enregistré.  D’après le rapport, il est attribuable à l’emploi d’un produit composé d’Aloe Vera. À la suite de ce premier cas, plusieurs autres ont été enregistrés sur le globe.

Toutefois, ces signes se sont volatilisés lorsque les patients ont arrêté l’utilisation de produits renfermant des principes actifs de l’Aloe Vera.

Utilisation de l’Aloe Vera : quelles sont les contre-indications ?

On recense plusieurs contre-indications dans le cadre de l’utilisation de l’Aloe Vera. En effet, l’usage particulier du gel sous forme de masque ou sous toute autre forme est proscrit chez la femme enceinte, mais aussi allaitante. Les personnes fragiles et les enfants ne doivent pas non plus utiliser les produits contenant le gel ou le latex de l’Aloe Vera.

Par ailleurs, lorsque l’individu présente des cas de douleurs abdominales dont les causes ne sont pas connues, la prise l’Aloe Vera n’est pas conseillée, tout comme dans le cas des troubles rénaux. Pour terminer, les personnes qui suivent un traitement laxatif ou diurétique ne doivent pas non plus interagir le produit fabriqué à partir de l’Aloe Vera avec leur cure.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Vous pourriez aussi aimer

Laissez un Commentaire ici